INSTRUMENTS A VENT SANS LUTHIER

Sans Luthier est une entreprise catalane spécialisée depuis 1989 dans la fabrication et le développement d’instruments à vent traditionnels comme : les hautbois, les cornemuses, les flûtes à becs, etc.
Depuis ces dix dernières années, elle est devenue le principal distributeur d’instruments de musique médiévaux et ethniques en Espagne et au Portugal. Grace à la qualité des matières premières, un processus méticuleux de fabrication des instruments, et la facilité du jeu et de l’accordage, leur marque est reconnue et a bonne réputation parmi les musiciens populaires et traditionnels, et les magasins d’instruments.
Une grande partie des instruments datent de l’époque du Moyen-âge et ont été fabriqués par Sans Luthier en Catalogne (Espagne). 92 modèles furent développés, Sans Luthier améliorant leur design et soignant leur conception. Ils sont disponibles en plusieurs types de bois : palissandre, amandier, buis, olivier, ébène noir et sont tous traités avec un mélange d’huiles, de résines et de cires naturelles et écologiques.

Sur la plupart de nos instruments à vent (gralla, tarota, chalumeau) une clé d´octave peut être incorporée, qui donne plus de précision et améliore la qualité sonore (sauf pour celle de 8 clés qui est déjà incorporée).

1 - LA GRALLA

Hautbois pastoral des pays Catalans, elle se décline sous deux types bien distincts :
- La gralla seca (sèche ou courte) au son puissant.
- La gralla llarga (longue) de grande taille et chromatique, très proche de la chalémie médiévale et renaissance.
La gralla est l'instrument de prédilection des « Castells » (pyramides humaines si caractéristiques dans les fêtes catalanes). La gralla pourrait constituer une apparenté entre la zorna du monde arabe et les instruments populaires de la même famille comme le clari de Bigorre, la chiaramella italienne, le graile occitan et même la bombarde bretonne.
Elle est composée d´un tube de forme conique, d´environ 35 centimètres de long. Elle est faite en bois, renforcée généralement par deux ou plusieurs anneaux. Elle possède 6 trous sur la partie supérieure et un trot sur la partie inférieure. Le son produit par la languette de double anche est transmise par le tube sonore grâce à une partie métallique (tudel).Ces 6 trous sont ceux utilisés pour créer des mélodies. Elle dispose aussi de deux trous latéraux situés sur la partie finale, mais ceux-là sont utilisé juste pour régler l´accordage.
Il est intéressant de savoir qu´ils existent différents tipes de gralla: la seca, la dolça o de "claus". La gralla seca est la plus ancienne des deux. Accordée en Do, avec une tessiture qui va du Sol 3 au Do 5.
La gralla "dolça o de claus" est une evolution moderne de la gralla seca. Comme son nom l´indique, son son est beaucoup plus doux.Cette gralla possède  de plus de trous qui sont bouchés par les clés métalliques, et qui permettent d´augmenter la tessiture de l´instrument.
Elle est fabriquée avec du bois de granadillo, algarrobo, azufaifo, etc. Le bois le plus utilisé est celui de jujubier, de buis, d´ébène noir, bien qu´on puisse utiliser de nombreux types de bois.

1.1 - Gralla seca 

    Hautbois Traditionnel Catalan.
Un modèle qui sonne très bien pour jouer a l´extérieur avec un son fort.
Bois disponibles : palissandre, amandier, buis, olivier. 

1.2 - Gralla dolça 

  

Hautbois catalan (version améliorée de la gralla seca)
Meilleur équilibre harmonique que la gralla seca et plus de variantes (piano forte).
Notes graves supplémentaires:
Avec ou sans clés (2, 4, 5 ou 7 clés).
En option, la clé d´octave permettant des aigus plus précis peut-être rajoutée.
Bois disponibles : chêne vert, amandier, palissandre, buis, olivier, ébène noir, jujubier.

2 - LA TAROTA

La tarota est un instrument à vent de la familla des hautbois composé par un tube de bois, une transition métallique (le tudell), une languette (anche) de anche double. La longueur du tube est d´environ 60 centimètres et dans sa version la plus primitive (tarota seca) dispose de 6 trous sur la partie supérieure et un sur la partie inférieure ou le musicien pose les doigts pour exécuter la mélodie. Au niveau historique, la tarota est la sœur de la gralla et on peut dire qu´il partage les mêmes origines. Vu que c´est un hautbois plus grave et plus doux que la gralla, déjà au Moyen Age il était utilisé plutôt dans la musique de cour. Plus tard, au XIXème siecle, il faisait parti de la formation “Copla de Tres Quartans”, avec le sac de Gemecs, le flabiol et le tamborín. A partir des années 40 et 50, il est devenu désuet en Catalogne et c´est à partir des années 80 y 90 que l´instrument retrouve sa célébrité.Actuellement en Catalogne, il y a différents fabricants de Tarota qui ont travaillé et amélioré le modèle et sont allés jusqu à ajouter des clés pour augmenter la tessiture. Aujourd´hui, l´instrument commence à devenir célèbre car de nombreux groupes de la scène folk, catalane et méditerranéenne l´intègre dans leur répertoire. Il semble que son nom vient de l´onomatopée “Taro-ta” en référence à son timbre. Autour de la Catalogne, elle est connue aussi sous le nom de “Xirimilla”.

Basiquement, il existe deux types de tarotas: la tarota seca et la tarota dulce.

La tarota seca est la plus authentique, elle dispose de six trous sur la partie supérieure et un sur la partie inférieure. Sa tessiture est limitée vu que basiquement on ne peut monter seulement à une octave. 

La tarota possède un son plein, élégant y cérémonieux. Il donne à la chanson populaire un son grave, chaud, et mélodieux couvrant parfaitement tous les sons aigus du grall et du flabio. Elle contraste avec la xirimilla, imitant ses notes même si elle obtient  un son très plein. Elle est souvent utilisée comme seconde voix et contre chant dans la musique populaire, enrichissant les mélodies avec son timbre si particulier, même si elle a une qualité suffisante pour porter la mélodie ; musicalement elle est plus multifonction que le grall, la xirimilla et le flabiol car elle possède une tessiture plus grande.

De plus, elle permet une interprétation soignée, pouvant dominer toutes les nuances de la mélodie, au lieu du grall avec lequel on ne peut faire que des sons forts et faibles.

2.1- La tarota seca

 

Hautbois traditionnel catalan antérieur au tenora.

Son plein, profond et envoutant.

Plus profond que la « Gralla ».

Convient parfaitement associé avec la « gralla dolça », la cornemuse et la flûte SANS.

2.2 - La tarota dulce

 

Avec des chromatismes et des notes supplémentaires

La tarota dulce détient deux clés, entre une clé pour faire le Si Bémol ou si3 jusqu´à à 8 clés

pour faciliter l´interprétation des notes chromatiques en plus de pouvoir faire plus de notes en dessus du Do4.

3 - LA CORNEMUSE

3.1 - Le sac de Gemecs

Le sac de Gemecs est un instrument à vent qui dispose d´un sac qui se gonfle avec un tuyau d'insufflation, trois bourdons et un tuyau mélodique. Le son se forme grâce à des languettes de roseau (anche).

Cornemuse traditionnelle catalane

Son continu, mélodie vive et entrainante.
3 bourdons (tuyaux) ayant un son profond accordé comme suit :
La grave a 2 octaves en dessous de celle du grall entièrement bouché. (Do 2)
La médium possède une quinte en dessus de la grave. (Sol 2)
L´aigue possède une octave en dessus de la grave. (Do 3)

Caractéristiques

Comme toute les cornemuses, le Sac de Gemecs accumule l´air dans le réservoir d´air, dans ce cas une peau généralement de chèvre entière, tourné vers l´intérieur comme les bottes de vin, caractéristiques très communes en Europe Orientale, ou ils utilisent d´autres types de peau.On coût les pattes arrière de la chèvre, tandis que celles de devant, et le trou du cou restent ouverts pour fixer le tuyau mélodique et le tuyau d'insufflation aux pattes de devant et le bandage herniaire qui fixe les bourdons au cou.
La personne qui joue de cet instrument s´appelle “sacaire” o “buner”.
Le sacaire joue généralement à coté du flûtiste qui joue le flabiol, le tambourin et un instrument à anche double qui pourrait être la xirimilla ou la tarota dans un ensemble musical qui s´appelle “Copla de Tres Quartans”. Apparaît souvent dans de nombreuses formations folkloriques, dans ce cas dans des formations très différentes.

Accordage

Les accordages que tous peuvent apprécier sur les anciens grallos, de mesures totalement différentes impliquent un accordage pas du tout standardisé. Mais on peut essayer de les standardiser de la manière suivante : les tonalités les plus employées pour accorder le Sac de Gemecs sont celles comprises entre le DoM, le SIM ou le Do#M.
Les bourdons font basiquement un accompagnement pédale ; le grand bourdon joue la tonique à 2 octaves en dessous de la note tonique grave du tuyau mélodique. Le bourdon moyen joue la quinte supérieure au grand bourdon. Et le petit bourdon joue la tonique grave en dessous de la tonique du tuyau mélodique, soit à l´octave supérieure du grand bourdon. 
Ce type de sac dispose d´atouts que le traditionnel ne possède pas, comme une position plus commode dans l´exécution du tuyau mélodique et dans la manière de faire pression sur le sac. Si vous voulez seulement jouer le répertoire traditionnel catalan, le sac traditionnel est le plus approprié, mais si le musicien désire jouer d´autres type de répertoires ou des compositions plus modernes, le modèle scénique a beaucoup plus de possibilités.

3.2 - Modèle traditionnel

avec une peau de chèvre entière et 3 bourdons pendant.
anatomique, avec la peau cousue et 3 bourdons pendant.

3.3 - Modèle de scène

avec les 3 bourdons en dessus du bras droit.

3.4 - Modèle d´apprentissage

  avec un seul bourdon en dessus du bras droit..

3.5 - Modèle celtique

 

avec un bourdon, le plus petit doit être placé sur l´épaule.

4 - LES FLÛTES

4.1 - Flûtes SANS

  Ce sont des flûtes qui ont une puissance suffisante pour jouer dans la rue. Pour accompagner des instruments de volume moyen (violons, accordéons, guitares). Avec le même positionnement des doigts que les grallas, très intuitive. C´est un instrument de 2 pièces démontables. Accordé en Sol.

4.2 - Flabiol Catalan

 

Le flabiol est une sorte de petite flûte à bec à une main, au son aigu.
C'est la seule flûte connue, dans le monde, qui se joue avec le petit doigt par dessous.
Le flabiol est une flûte légèrement conique de 25 cm de longueur. Il se joue de la main gauche, la droite étant occupée a
vec un petit tambour appelé «tambori», et comporte huit ou neuf trous. Cinq seulement sont utilisés, trois dessus, et deux dessous, les autres étant des trous d´accord. Le flabiol couvre deux octaves. Il appartient à la famille des flûtes à bec, et plus particulièrement à la famille des « Flûtes et tambours » à une main, comme le galoubet provençal, et le txistu basque, mais qui eux sont joués sur trois trous seulement. Il possède un son fort et strident qui lui permet de s'affirmer en plein air Le flabiol est un instrument très caractéristique dans la cobla, surtout par son intervention dans les entrées et les contrepoints de la sardane ; intervention qui se produisait déjà aux temps du « contrepas » et de la « sardane courte », et maintenant, dans la sardane actuelle, conjointement avec le tambourin.

5 - Le chalumeau

 

Nom générique au Moyen Âge et à la Renaissance, le chalumeau désigne tout instrument à vent de la famille des bois composé d'un tuyau conique ou cylindrique et d'une anche simple ou double. Puis, pendant la période baroque et classique, le chalumeau se spécifie en un instrument de perce cylindrique et à anche simple, la chalemie (ou hautbois ancien) elle, en perce conique et à anche double. C'est donc le nom donné aux premières clarinettes qui ont gardé ce terme pour leur registre grave.
Il est très prisé car il représente une alternative face a la flûte et il possède un son doux et chaud. Il est facile d´apprendre à en jouer. Cet instrument est destiné aux musiciens qui jouent un instrument à vent, aux élèves pratiquant la flûte et à tous les curieux qui désirent découvrir ce magnifique instrument.

Le chalumeau comme la clarinette possède un trou cylindrique et une embouchure avec une seule anche. Les propriétés acoustiques uniques des chalumeaux et des clarinettes, chacun d´entre eux agissant comme un tube cylindrique fermé d´un coté, faisant que les instruments sont ouverts jusqu´à la douzième, et que le registre supérieur sonne une octave et une parfaite cinquième en dessus de l´inférieure. Ceci contraste avec la plupart des autres instruments à vent, qui vont jusqu´à l´octave supérieure.

5.1 - Le chalumeau sans clés

  Le chalumeau élaboré et développé par SANS est disponible en bois de bobinga, en buis et en olivier. Il mesure 33 cm de long, et possède le même type d´embouchure que les clarinettes. Il dispose d´un positionnement des doigts allemand et est accordé en Do.

5.2 - Le chalumeau à clés

 

  Similaire au chalumeau simple mais est équipé de clés supplémentaires permettant d'atteindre deux octaves en plus. 

 

 

6 - Le clariphone

Le CLARIPHONE est un instrument à vent à anche simple, inventé y fabriqué par SANS LUTHIER, c’est une évolution du Chalumeau sans clés, dans laquelle on allonge le positionnement des doigts, élargissant la gamme à plus de deux octaves et demi, du Si -1 au sol 2, inspirée par la Ciaramella Italienne et le Flabiol Catalán, ajoutant un trou pouvant être bouché avec l’auriculaire  de la main gauche. C’est un instrument intuitif et facile à jouer, composé d’un corps en bois et d’un bec de clarinette.

 

  Cet instrument possède un son doux et chaud, il est destiné aux musiciens qui jouent d’un  instrument à vent, particulièrement aux amoureux de la clarinette et du saxophone et à tous les curieux qui veulent découvrir cet instrument étonnant.
Le CLARIFONE ou CLARIMELLA, comme la clarinette, est un instrument avec un intérieur cylindrique.
Il mesure 33 cm de long, 8 trous sur la partie supérieure et un sur la partie inférieure.
Il est accordé en Do.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site